Jeanine

Mon héroïne est ma grand-mère, mamie.

Elle est mon socle, mon tuteur intérieur. Elle aura 91 ans cette année et vit toujours chez elle.

Elle a eu 5 enfants. L’année de ma naissance, elle a perdu un fils et son mari à quelques mois d’intervalle. Elle a dû assumer pour les 2 ados encore à la maison et mettre sa douleur de côté.

Mes parents se sont séparés quand j’avais 2 ans et j’allais chez elle aux vacances scolaires. Elle fut mon répit, m’offrit un lieu et des bras où je pouvais n’être qu’une petite fille insouciante.

Toujours accueillante quand ses enfants et petits-enfants rencontrèrent des difficultés de vie, à l’écoute et soutenante.

Education de l’époque, elle n’a pas pu faire d’études. Mais elle a été bénévole à l’ONE durant plus de 40 ans ! Elle accueillait les parents, préparait les bébés pour la consultation chez le médecin, faisait la comptabilité de l’antenne, tricotait des vêtements.

Mamie est née en 1931 dans un village des Ardennes.  Elle a su évoluer avec la société, sans perdre ses valeurs mais surtout menée par son intelligence émotionnelle. Pour preuve : sa présence et ses vœux de bonheur lors du mariage, en 2021, de ma cousine avec sa femme (mariage homo donc).

Voici très résumé la simple histoire d’une femme extra-ordinaire qui n’a cherché qu’à faire le bien autour d’elle. Bien sûr elle n’y a pas toujours réussi. Mais pour moi elle est ma force intérieure, comme un tuteur qui me tient, une admiration, une gratitude, un amour infini.